Repousser les limites du SI

Editeurs, constructeurs et intégrateurs sont souvent prompts à mettre en exergue une limite du système d’informations pour préconiser un nouvel investissement : ajout de serveurs, augmentation de la bande passante du réseau, développement d’un nouveau module logiciel, etc.


Dans ces contextes, Q&S Conseil, ayant une large compétence et expertise transverse des systèmes d’informations, effectue  un audit « opérationnel » et « raisonné » des points de blocage. A l’issue de cette démarche, Q&S Conseil propose divers scénarios où, dans bons nombres de cas, il s’avère que la limite du SI peut être repoussée, différant ou même annulant l’investissement qui semblait obligatoire.


Ci-dessous quelques exemples d’interventions de Q&S Conseil qui ont permis aux clients d’économiser plusieurs millions d’euros :


Exemple 1 : Repousser les limites du réseau

Une société bancaire avait décidé d’afficher les signatures de ses clients sur les écrans des opérateurs des guichets. Chaque signature (image Tiff) stockée dans une base centrale était envoyée vers le poste client au travers du réseau : les performances étaient déplorables. L’intégrateur proposait un upgrade réseau dont le surcoût était de 10 M€/an.

Après une phase d’audit, Q&S Conseil a mis en place un composant permettant de transformer les images en format DJVU, entraînant ainsi un gain en bande passante de plus de 90% et supprimant toute nécessité d’un upgrade réseau.


Exemple 2 : Repousser les limites de l’espace disque

Le coût de l’espace disque « central », même s'il est en baisse depuis quelques années, représente cependant descoûts importants, notamment lorsque l'on atteint les limites des dispositifs existants : achat de nouvelles baies, augmentation des dispositifs de sauvegarde et des temps de sauvegarde avec un impact direct sur les procédures d’exploitation etc.

Dans la cadre d’un espace de stockage d’utilisateurs bureautiques qui était à saturation, Q&S Conseil a développé un système d’analyse permettant d’identifier les fichiers inutiles : musique, doublons, fichiers anciens, email …. Une telle analyse a permis de réduire de 60% l’espace disque et de faire une économie de 2 M€.


Exemple 3 : Repousser les limites de l’interface utilisateur

Une société de vente en ligne utilisait une application Client/Serveur pour son personnel de télévendeurs. Le temps d’affichage d’un écran était excessivement long puisqu'il était de l'ordre de 10 secondes. Les constructeurs et les éditeurs proposaient d’augmenter la puissance des serveurs et de mettre en cluster les applications. Avant décision, Q&S Conseil fut missionné et diagnostiqua que le problème se situait sur la partie cliente. Q&S Conseil développa un composant Active X spécifique qui permit de ramener les temps d’affichage de 10 secondes à 1 seconde sans nécessiter aucun upgrade matériel.


Exemple 4 : Retraduire le besoin fonctionnel

Une société de banque faisait évoluer son système accessible aux utilisateurs. Cependant les mots de passe utilisateurs qui étaient cryptés dans l’ancien système ne pouvaient d’après l’intégrateur être récupérés. La banque s’apprêtait donc à mettre en place une campagne d’information et de suivi du changement des mots de passe auprès de l’ensemble de ses clients : courriers, supports,etc.

Missionné, Q&S Conseil intervint sur le sujet et en quelques jours effectua une reprise des mots de passe dans le nouveau système. L’économie estimée par le client fut de 400 K€.